mardi 11 novembre 2014

Erdogan - Poutine : le clash des autocrates


Vladimir Poutine
De manière assez inhabituelle, le président turc Recep Tayyip Erdogan a téléphoné à son homologue russe Vladimir Poutine pour évoquer les derniers développements régionaux, notamment le conflit syrien. 

Selon le Temps de Moscou, un quotidien russe de langue anglaise réputé, le Président Recep Tayyip Erdoğan coutumier d'une rhétorique guerrière contre le gouvernement syrien de Bachar al-Assad, a déclaré à cette occasion à son homologue russe que la Turquie avait soi-disant atteint un seuil où elle ne pouvait plus rester indifférente au "carnage humain" en cours dans ce pays déchiré par la guerre. 

lundi 10 novembre 2014

Un ancien membre de l'Etat islamique révèle la coopération militaire d'EI avec la Turquie

Combattante Kurde à Kobané
Un ancien membre de l'Etat islamique (EI) a révélé l'importance de la coopération de l'armée turque avec ce groupe terroriste, qui contrôle désormais une grande partie de l'Irak et de la Syrie, et qui voyage au travers du territoire turque pour renforcer les troupes combattants les forces kurdes.

Note: mon intention initiale de traduire et restituer cet article publié originellement pas Newsweek a été devancée par AWD News. Grâce leur en soit rendue. Je vous enjoins à visiter leur site. Reste qu'on se demande pourquoi les Alliés tolère encore l'Etat criminel turc.

Un ancien technicien en communication réticent à travailler pour l'Etat islamique (EI), s'exprimant sous le pseudonyme de «Sherko Omer», qui a réussi à s'échapper du groupe, a déclaré à Newsweek qu'il a voyagé dans un convoi de camions dans le cadre d'une unité de l'EI à partir de leur fief de Raqqa, à travers la frontière turque, à travers la Turquie, puis de nouveau à travers la frontière pour attaquer les Kurdes syriens dans la ville de Serekaniye dans le nord de la Syrie en février.