mardi 13 février 2018

Azerbaïdjan: Ilham Aliev, foudre de guerre incohérent

Ilham Aliev, autocrate d'Azerbaïdjan
Ce 9 février, Ilham Aliev s'est lancé dans une de ces diatribes dont il a le secret. Prenant la parole lors du sixième congrès de son parti – le « nouvel Azerbaïdjan » - le Président de ce pays a déclaré que « les khanats d'Erevan, du Zanguezour et de Göktcha sont des terres historiques du peuple d'Azerbaïdjan » et que « les Azerbaïdjanais devraient retourner sur leurs terres historiques. C'est notre objectif politique et historique que nous devrions remplir progressivement ».

Problème, les territoires cités constituent aujourd'hui la quasi-totalité de la petite République d'Arménie voisine. Le Khanat d'Erevan représente le résidu oriental de la plaine d'Ararat qui constitue le centre du pays – le reste est en Turquie actuelle – le Zanguezour est cette zone de hauts plateaux et de montagnes qui fait la jonction de l'Arménie à l'Iran et le Göktcha est le nom turc du lac Sevan. On notera aussi avec intérêt l'utilisation du terme suranné de « khanat » rappelant l'ancienne domination perse sur la région.